Monastères - Une base de données relationnelles

  • Les principaux instruments de travail indispensables aux historiens du monachisme, comme le Cottineau ou le Beaunier-Besse, sont aujourd’hui inadaptés aux outils contemporains de la recherche. Un bon nombre d’informations qui y sont collectées sont obsolètes.
  • Depuis une vingtaine d’années, les champs d’étude et les perspectives de l’histoire monastique ont beaucoup évolué. L’intérêt pour les problématiques religieuses sous l’angle de l’histoire sociale ou culturelle a dynamisé les recherches et renouvelé en profondeur les données. Les approches spatiale, monumentale et surtout archéologique ont largement enrichi nos connaissances des établissements réguliers en ouvrant des domaines jusqu’à lors méconnus comme la vie quotidienne, l’économie monastique ou l’espace sacré, pour ne citer que quelques exemples.

En constituant une base de données relationnelles sur les monastères au Moyen Âge le projet se propose donc d’actualiser nos outils sur le fond et sur la forme. Fondé sur l’association de deux laboratoires (le CERCOR-LEM à Saint-Etienne et le CRIHAM à Limoges) et la collaboration d’une large équipe de chercheurs et d’enseignants-chercheurs, le projet est coordonné par Noëlle Deflou-Leca, membre du CERCOR-LEM et du LabEx Hastec. Il s'engage dans un travail de longue haleine. Si le corpus est cohérent, il n’est pas monolithique, il serait donc vain d’attendre qu’il soit achevé pour en livrer les fruits. Une élaboration par dossiers géographiques et/ou par réseaux monastiques devrait permettre une mise en ligne progressive des données sans attendre la couverture de l’ensemble du territoire national pour être consultables.

Monastères intégré au projet COL&MON financé par l'ANR (2016-2019)        ANR

Le projet Monastères est à l'origine avec le projet "Collégiales" (Anne Massoni, Limoges) du programme de recherche COL&MON (Collégiales et Monastères de la réforme carolingienne au concile de Trente 816-1563), financé par l'ANR pour 42 mois (2016-2019)

Ce programme a pour but de constituer et d’analyser le corpus des monastères et des collégiales de l’espace français entre 816 et 1563. Son objectif est de comprendre les ressorts de l’implantation et de l’évolution de ce réseau d’établissements qui sont les maillons essentiels de la géographie ecclésiastique entre cathédrales et églises paroissiales. En partant des deux bases de données en cours de constitution qui les décrivent institutionnellement et physiquement et en intégrant la reconstitution des frontières diocésaines, sera élaboré un silo de données moissonnables qui, utilisé avec un environnement interactif d’interrogation, de visualisation et de stockage, produira à la demande des chercheurs, des cartes évolutives permettant des analyses spatiales et chronologiques de ces réseaux. Ce silo, un serveur de données géographiques, une application Webmapping et des publications issues des séances de travail entre membres du projet seront proposés à des publics variés (chercheurs spécialisés en SHS et grand public) dans un portail Web abrité par le TGIR Huma-Num.

Voir le site dédié https://colemon.huma-num.fr/